Boutique en ligne des Éditions Norma

La livraison à 1 centime ! (en France métropolitaine)

Charlotter Perriand, l'oeuvre complète - Tome 3

978-2-37666-0019

Barsac Jacques

 

95,00 €

LIVRE EN STOCK

Ce troisième volume de l’oeuvre complète (1956-1968) présente le travail de Charlotte Perriand au coeur des Trente Glorieuses, période pendant laquelle son statut de créatrice internationale va se confirmer.
Dès 1956, Charlotte Perriand développe une collaboration soutenue avec la galerie Steph Simon, éditeur notamment de ses bibliothèques Nuage. Elle renforce ses liens avec Air France, aménage des agences en Europe, au Japon et au Brésil et conçoit les premiers espaces de travail en open space.

À Genève, elle consacre plus de dix ans à la renovation de l’immense palais des Nations, siège de l’ONU en Europe, pour en faire un outil moderne au service de milliers de diplomates et d’ONG.

L’ouvrage illustre également son « art d’habiter » à travers des réalisations comme la résidence de l’ambassadeur du Japon à Paris, la maison du Sahara, son chalet à Méribel, son appartement à Rio de Janeiro, ou encore l’équipement intérieur du pavillon du Brésil à la cité universitaire, à Paris, avec Le Corbusier.

Autre pays d’élection de Charlotte Perriand après le Japon, le Brésil, où elle se rend régulièrement de 1959 à 1970, occupe une place importante dans son univers. Elle y noue des liens d’amitié avec Lúcio Costa, Oscar Niemeyer et les grandes figures du milieu culturel progressiste. En 1963, elle commence une mission sur le développement de l’artisanat dans le Nordeste, interrompue par le coup d’État militaire. Près de 800 documents, pour la plupart inédits, retracent une douzaine d’années de création dans les domaines du mobilier, de l’aménagement et de l’architecture de cette pionnière du design, et préfigurent son travail pour la station des Arcs en Savoie dans les années 70 et 80.

• 23 x 30,5 cm
• 528 pages
• 990 illustrations
• Couverture cartonnée, jaquette américaine
• ISBN : 978-2-37666-0019

Barsac Jacques

JACQUES BARSAC L’auteur
Jacques Barsac est réalisateur d’une quarantaine de documentaires sur l’art et sur l’histoire, des films qui ont obtenu une vingtaine de prix dans des festivals internationaux : Charlotte Perriand, Le Corbusier, Jean Cocteau, Le Roman du visage, Winston Churchill, L’An mil, Clovis, L’Aigle et le Sphinx… Il a reçu la médaille d’argent des publications de l’Académie d’architecture et le trophée de la promotion de l’architecture du ministère de l’Équipement pour le film Le Corbusier.
Il a rencontré Charlotte Perriand en 1981 et l’a accompagnée dans l’écriture de son livre autobiographique Une vie de création, paru aux Éditions Odile Jacob en 1998.
Depuis 2002, il consacre son activité à l’oeuvre de Charlotte Perriand. Auteur de six ouvrages de référence, Charlotte Perriand, un art d’habiter, Éditions Norma, 2005, Charlotte Perriand et le Japon, Éditions Norma, 2008, Charlotte Perriand et la Photographie, Éditions 5 Continents, 2011, Charlotte Perriand. L’oeuvre complète, volumes 1 et 2, Éditions Norma, 2015.
Conseiller scientifique des rétrospectives Charlotte Perriand depuis 2005, il a assuré le commissariat des expositions « Charlotte Perriand et la Photographie », Petit Palais, Paris, 2011, et « Charlotte Perriand et le Japon », musée d’Art moderne, Saint-Étienne, 2013, aux côtés de Pernette Perriand-Barsac.

Barry Bergdoll est professeur d’histoire de l’art à la Columbia University, chaire Meyer Schapiro, et conservateur au Museum of Modern Art à New York.
Spécialiste de l’histoire de l’architecture moderne, il a été le commissaire de nombreuses expositions, dont « Mies in Berlin » (2001), « Bauhaus 1919-1933 : Workshops for Modernity » (2009-2010), « Labrouste : la structure mise en lumière » (2013), « Frank Lloyd Wright and the City : Density vs. Dispersal » (2014) et « Latin America in Construction : Architecture 1955-1980 » (2015). Il est notamment auteur ou coauteur de Marcel Breuer : Building Global Institutions (2017), La Structure mise en lumière. Henri Labrouste (1801-1875) (2012), Fragments : Architecture and the Unfinished (2006), European Architecture 1750-1890 (2000) et Léon Vaudoyer : Historicism in the Age of Industry (1994).

Vous aimerez aussi