Boutique en ligne des Éditions Norma

La livraison à 1 centime ! (en France métropolitaine)

Biarritz, villas et jardins. 1900-1930

978-2-91554-2998

Auteurs : Culot Maurice, Laroche Claude, Lasserre Jean-Claude, Minnaert Jean-Baptiste, Ribeton Olivier

 

29,00 €

LIVRE EN STOCK

À partir de 1854, la famille impériale fait de Biarritz sa villégiature, entraînant le développement rapide de ce qui n’était alors qu’un modeste village de pêcheurs. Attirées par la présence d’Eugénie et de Napoléon III, des familles aisées s’installent dans d’immenses propriétés. Vingt-cinq ans plus tard, l’impératrice met en vente son vaste domaine qui est immédiatement loti et découpé en 269 terrains à bâtir. Seuls survivent au rêve impérial l’hôtel du Palais, construit sur les ruines de la villa Eugénie, et la Chapelle. La Belle Époque confirme Biarritz dans sa vocation touristique internationale et les maisons et villas luxueuses en pierre de Bidache éclosent, souvent entourées de jardins et signées par des grands noms de l’architecture française, à l’image des villas Océana et Natacha d’Henri Sauvage, chefs-d’œuvre de style Art nouveau.

Après la Grande Guerre, Biarritz se modernise. L’Exposition de Paris 1925 a lancé le style Art déco qui sera choisi pour édifier le nouveau casino. L’automobile, l’avion, la mode féminine, le jazz, le sport, l’héliotropisme… sont les nouveaux symboles de la vie moderne. La villégiature exprime les goûts de cette société marquée du sceau de la jeunesse. Les villas s’ouvrent sur la nature et se prolongent par des jardins géométriques dessinés comme des salons en plein air.

Les styles et les enjeux esthétiques renvoient aux débats d’idées de l’époque. Le néo-basque labourdin ou hispanique souligne la foi dans le renouveau du génie local tandis que l’Art déco et le modernisme reflètent l’adhésion au cosmopolitisme et à l’internationalisme.

• 23 x 28,5 cm
• 176 pages
• 150 illustrations
• Couverture brochée avec rabats
• ISBN : 978-2-91554-2998

Culot Maurice
Laroche Claude
Lasserre Jean-Claude
Minnaert Jean-Baptiste
Ribeton Olivier

Maurice Culot est directeur des Archives d’architecture moderne et d’Arcas, agence d’architecture. Il fait vivre depuis quarante ans son amour des années 1920 et 1930 dans des constructions et des livres qui visent à une renaissance architecturale et urbaine inspirée des meilleures réalisations de la première moitié du XXe siècle.

Claude Laroche est architecte et ingénieur d'études au service régional d'Aquitaine de l'Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France.

Jean-Claude Lasserre a été conservateur général du patrimoine depuis et directeur de la Commission régionale de l’Inventaire d’Aquitaine.

Olivier Ribeton est conservateur au Musée Basque et de l’histoire de Bayonne depuis 1988.

Jean-Baptiste Minnaert est historien de l’architecture et professeur d’histoire de l’art à l’université Paris-Sorbonne (Paris-IV).

En coédition avec la Cité de l’architecture & du patrimoine

Vous aimerez aussi